¡Viva, Melody!

Three summers ago, Melody Gardot enchanted the nights of music lovers the world over with a sultry melody named Mira, infused with an irresistible mix of Brazilian rhythms, blues and jazz. This Summer, she embarks on a tour of Europe and the US, unveiling a sharper-edged album titled Currency of Man, orchestrated by Clément Ducol, the gifted arranger-composer companion of French singer-songwriter, Camille. A self-confessed Francophile, “La Gardot” has a strong following in France.

Hence, this coup de cœur by Paris-based aficionado Philippe-Alexis ROZENMAN, himself a singer-songwriter-piano player with a soft spot for latino sound.

A l’Olympia, dimanche 28 juin 2015, Melody est au summum de son art. Comment est-elle arrivée à briller comme ce soir ?

Une voix off, rideaux fermés, nous annonce au début du concert que « Melody Gardot nous présente son nouvel album Currency of man » C’est tellement formidable : n’est ce tout de même pas risqué de ne jouer que ses dernières chansons alors que le public a encore en tête les deux albums précédents My one and only thrill, universellement acclamé et récompensé de trois Grammy Awards aux Etats Unis, et The Absence, numéro 3 des ventes en France, qui surpris le public avec ses couleurs bossa nova et fado. Et quel entrain dans cette présentation de ce dernier enregistrement, techniquement parfaite : tellement qu’on pourrait penser que cela pourrait être un disque tant le son est maîtrisé. Melody s’accompagne à la guitare, au piano. Entre les chansons, notre reine plaisante et partage avec ses musiciens et avec son public, qui semble conquis.

Chaque nouvel album est une prise de risque car chaque effort aborde une direction artistique différente. Currency of man, lui, est plus soul, plus rock. Il s’agit à chaque fois d’un nouveau voyage…

Technique parfaite…non moins sans émotions… Ce qui frappe chez cette grande dame du jazz c’est l’art de la retenue. Et n’est-ce pas ce qu’il y a de plus compliqué techniquement ? Contrairement à ce que l’on peut penser, chanter de la sorte nécessite une maîtrise du souffle et du son impressionnante. Et durant les moments ou la cantatrice chante avec puissance et utilise son vibrato, le temps s’arrête et l’âme collective semble raisonner dans toute la salle.

En tournée en France jusqu’au 15 novembre (On y retourne c’est sûr !)


No Replies to "¡Viva, Melody!"


    Got something to say?

    Some html is OK